Pour l’exercice clos le 31 décembre 2016, UV Mutuelle a enregistré un bénéfice net en baisse de 25 % à 13,6 millions de dollars (M$), contre 18,1 M$ lors de l’exercice précédent. La compagnie met en avant des provisions actuarielles renforcées pour expliquer ce recul.

« Dans le but d’assurer l’avenir de la société, nos provisions actuarielles ont été renforcées, notamment en vue de réaliser d’importants développements sur le plan technologique et dans la mise en marché de nos produits et services. La baisse anticipée du taux ultime de réinvestissement (URR) a aussi eu un impact sur nos provisions techniques. Nous terminons donc l’exercice avec des résultats financiers nets en baisse comparativement à l’année précédente », souligne le président du Conseil d’administration, Richard Fortier.

La variation de la valeur marchande des placements a eu un impact sur les revenus de placements qui sont passés de 59,1 M$ en 2015 à 52,8 M$ en 2016. Cette variation n’a pas eu d’impact sur le bénéfice net puisqu’elle est automatiquement reflétée dans la variation des provisions techniques. Tous les assureurs doivent maintenant la calculer de cette façon.

Toutefois, et en dépit des résultats présentés, M. Fortier dresse un bilan positif de l’année 2016. « La dernière année fut caractérisée par un contexte économique très concurrentiel et des bas taux d’intérêt, générant des défis de taille que notre mutuelle est prête à relever », affirme-t-il.

Un ratio de solvabilité supérieur à 300 %

De plus, le bilan de l’exercice écoulé présente un actif de 2,1 milliards de dollars (G$), en augmentation de 3,6 % comparativement à l’année 2015 (2,03 G$). Cette croissance est notamment soutenue par des placements d’excellente qualité fait savoir la compagnie. L’avoir des mutualistes a lui augmenté de plus de 6 %, atteignant 238 M$.

« Notre ratio de solvabilité dépasse nettement les 300 %, le positionnant comme l’un des meilleurs de l’industrie. Sa force démontre la solidité financière de notre société et consolide notre gage de confiance envers nos mutualistes et notre réseau de distribution », mentionne le président-directeur général, Christian Mercier.

En assurance colelctive, UV Mutuelle a enregsitré une croissance de ses primes brutes de 13%. En investissement et retraite, l'assureur dit avoir dépassé ses objectifs en nouvelles affaires.  Ils ont été atteints du côté de l'assurance individuelle, poursuit-il.

Principaux défis pour 2017

Face à la volatilité des marchés, aux bas taux d’intérêt qui persistent et à la mise en marché de produits d’assurance sur le Web, UV Mutuelle a été amenée à revoir son développement d’affaires, et de réaliser un repositionnement dans le marché. La transformation du modèle d’affaires sur le plan technologique et l’accroissement de la règlementation, ainsi que les nouvelles normes de capital et comptables réitèrent la nécessité de cette démarche, souligne la compagnie dans son rapport annuel.

« Des efforts considérables sont déployés en vue de poursuivre le virage technologique entamé et de formaliser les initiatives de développement. D’importants projets sont sur la table, dont la révision de nos produits et services, des stratégies de mise en marché et la consolidation de nos réseaux de distribution. Nous souhaitons également renforcer notre présence dans l'environnement numérique afin d’améliorer les services à nos mutualistes et faciliter le travail de notre réseau de distribution », conclut ainsi le PDG d’UV Mutuelle, Christian Mercier.