Au premier semestre de 2017, Aviva Canada a enregistré un bénéfice net d'exploitation de 117 M$, en recul de 19% par rapport au même semestre de 2016 (145 M$). Pour la compagnie, il s’agit d’un résultat « décevant », marqué notamment par des conditions météorologiques extrêmes et par des évolutions défavorables, concernant notamment l'assurance automobile en Ontario.

Aviva a toutefois pu bénéficier d'une première contribution de six mois des activités de RBC Assurances, acquise le 1er juillet 2016, et de l'amélioration du ratio de sinistres en assurance automobile (96,9% contre 98,8% au deuxième semestre de 2016).

Les primes émises nettes se sont élevées à 2,44 G$, en hausse de plus de 25% par rapport à la même période de 2016 (1,73 G$), une hausse due principalement à l'acquisition de RBC Assurances. Exception faite des dernières acquisitions d’Aviva, les primes nettes ont augmenté de 3%.

Bons résultats à l’échelle mondiale

Au premier semestre de 2017, Aviva a enregistré un bénéfice net d'exploitation en hausse de 11% par rapport au trimestre équivalent de 2016 (2,42 G$ contre 2,19 G$). Selon la compagnie, cette croissance souligne les bons résultats des franchises de l’assureur, ainsi que les avantages liés à la grande diversité géographique d’Aviva.

À l’échelle mondiale, les primes émises ont augmenté de 11% à 7,75 G$ tandis que le ratio combiné en assurance générale a atteint 94,5%.