La Financière Sun Life a fait récemment le point auprès des investisseurs sur le rendement et les objectifs stratégiques de la compagnie, réaffirmant certains objectifs financiers à moyen terme.

Ainsi, Sun Life vise une croissance annuelle du bénéfice par action (BPA) sous-jacent de 8 à 10 %, une hausse du rendement des capitaux propres (RCP) sous-jacent de 12 à 14 %, et une augmentation du ratio de distribution des dividendes sur actions ordinaires de 40 à 50 % du bénéfice net sous-jacent.

«  Au cours des cinq dernières années, la stratégie axée sur quatre piliers de la Financière Sun Life a généré des rendements parmi les meilleurs de l'industrie pour les actionnaires, a expliqué Dean Connor, président et chef de la direction, de la Financière Sun Life. Aujourd'hui, nous réaffirmons notre engagement à l'égard de nos objectifs financiers à moyen terme, grâce aux initiatives existantes et à l'interne, aux activités d'amélioration de la marge et à la croissance provenant de nos acquisitions. Notre situation solide sur le plan du capital nous offre également la souplesse nécessaire pour soutenir nos aspirations en matière de croissance. »

Quatre piliers pour une stratégie mondiale

Parmi les quatre piliers qui définissent sa stratégie, la Financière Sun Life entend être un chef de file des solutions d'assurance et de gestion de patrimoine sur le marché canadien, ainsi qu’en Asie, grâce à l'excellence de la distribution dans les marchés en forte expansion.

De plus, la compagnie souhaite également devenir un des leaders dans les secteurs des garanties collectives aux États-Unis et des solutions destinées à la clientèle fortunée à l'échelle mondiale, afin de devenir un chef de file mondial dans la gestion d'actifs.

 «Pour la prochaine étape de notre parcours, nous nous sommes fixé l'objectif d'être parmi les meilleures compagnies d'assurance et de gestion d'actif du monde. Nous considérons qu'il s'agit d'un objectif ambitieux mais atteignable, et qu'il nous faudra en faire plus pour nos clients», a expliqué M. Connor. «Il faudra notamment passer à la transformation numérique de nos modèles d'affaires et de l'expérience client. En restant près de nos clients, nous accroîtrons les affaires que nous faisons avec eux, nous les conserverons plus longtemps et ils recommanderont nos produits et services.»